Content-type: text/html
Pétition contre la tarification du tennis à Verdun
Cette pétition s'adresse aux amateurs de tennis entre 7 et 77 ans
accueil
Avec 2 030 signatures en deux jours, la pétition dépasse nos attentes
S O N D A G E
Croyez-vous qu'on devrait taxer le tennis
à accès libre au tarif de 5 $/heure?
        Voir les résultats

HOMMAGE AUX AMATEURS DE TENNIS

image BT
Bernard Tessier

Quand l'administration de Verdun a imposé des tarifs pour jouer au tennis, les élus ne se doutaient guère qu'ils venaient de toucher une corde sensible des insulaires.

La saison de tennis 2008 a été pour le moins houleuse. La décision irréfléchie de tarifier l'utilisation de nos terrains a soulevé un tollé de protestation. Une rumeur à l'effet que Verdun allait « charger 10 $ l'heure » fut assez pour nous mobiliser à former un comité pour lutter contre cette taxe déguisée.

Le comité s'est vite aperçu que Verdun ne cherchait qu'à ajouter quelques milliers de dollars en revenus sans fournir la moindre amélioration à ce service. De plus, la tarification ne visait que les amateurs de tennis à Verdun.

Suite à la tarification, nous avons constaté ses effets pervers : une diminution substantielle de participants et un climat social tendu et conflictuel impliquant les amateurs, l'entreprise privée et l'administration de Verdun. Tout ça pour quelques deniers de plus dans les coffres de l'arrondissement.

Phénomène inexpliqué : les résidants de L'Île-des-Sœurs qui, dans l'ensemble, pouvait le plus aisément supporter ces frais, se sont « révoltés » et se sont battus pendant plus d'un an pour finalement les faire abolir en 2009.

On tire également une leçon quant au désavantage de l'hégémonie en politique. Pendant tout ce débat, aucun de nos sept magistrats municipaux ne s'est porté défenseur de nos objections à cette tarification. Et pourtant, nous leur confions le privilège de nous représenter, de nous consulter et d'agir selon notre volonté. Or, sans trop vous en rendre compte, vous étiez l'opposition ad hoc et fortement appuyée par les résidants. (2 000 insulaires qui signent une pétition, ça fesse!)

tournoi Elgar 1995
Tournoi de tennis au parc Elgar

Cet hommage s'adresse à vous, amoureux de ce beau sport. Vous avez fait preuve d'une solidarité exemplaire. Par votre acharnement respectueux et vos efforts soutenus, vous en sortez gagnant. Félicitations! Nos édiles ont finalement compris.

Maintenant, à quand l'ajout de terrains en terre battue?

Bernard Tessier, le 22 juin 2009


PRESQUE 5 000 PARTICIPANTS DE MOINS EN 2008
L'utilisation des tennis baisse du tiers ou plus suite à la tarification.
Cette analyse tente de determiner l'impact de la tarification 2008 à partir des statistiques compilées par Verdun pour l'ensemble des 5 parcs de tennis.

En 2008, dans chacun des 5 parcs, tous les mois (mai à septembre) sont comptés.
En 2007, malheureusement, plusieurs chiffres sont absents:
  1. Au Parc Elisabeth aucun chiffre n'est disponible pour l'année 2007.
  2. Également, dans chacun des 5 parcs, aucun chiffre n'est disponible pour le mois de septembre 2007.
 
COMPARAISON MENSUEL NORMALISÉE 2007 - 2008
Ce tableau normalisé permet de comparer la participation là où les données existent. Suite à la tarification 2008 on remarque une baisse apparente de -22%.

Mais, les chiffres de 2007 sont artificiellement bas car 10 terrains à Elgar et Lafontaine n'étaient pas 100% opérationnels pendant 12 semaines.

Les chiffres de 2006 auraient pu nous donner une meilleure idée du nombre de participants véritables lors d'une saison normale sans tarification.
Malheureusement, Verdun n'est pas en mesure de fournir les statistiques de 2006.
 
PARC mai
07
mai
08
jun
07
jun
08
jul
07
jul
08
aou
07
aou
08
Wilson 350 196 622 325 702 465 908 691
Therrien 624 423 1 325 1 254 2 932 1 990 2 016 1 566
Elgar 682 406 1 338 1 450 3 290 2 129 3 618 2 050
Lafontaine 468 338 802 926 1 074 1 468 1 344 1 659
SOUS TOTAL 2 124 1 363 4 087 3 955 7 998 6 052 7 886 5 966
ÉCART -36%   -3%   -24%   -24%
 
TOTAL 2007 22 095 participants  
TOTAL 2008 17 336 participants  
ÉCART normalisé -22% * La chute réelle est beaucoup plus grande, voir notes ci-dessous
 
* Travaux de refection d'une durée de 3 semaines sur les 6 terrains Parc Lafontaine du 25 Juin au 15 Juillet 2007.
Lumières sur 4 terrains au Parc Elgar ne fonctionnent pas pendant 9 semaines du 14 Mai au 11 Juillet 2007.
 
* EXPLICATIONS
Pour faire une comparaison valable (normalisée) 2007 vs 2008:
  1. On exclut le Parc Elisabeth puisqu'aucun chiffre n'est disponible pour l'année 2007.
  2. Également, on exclut le mois de septembre pour chacun des 5 parcs par manque de statistiques pour l'année 2007.
  3. On doit tenir compte de la réfection/réparation des parcs Elgar et Lafontaine en 2007.
  • Ce 3e facteur est important car il affecte significativement les comparaisons mensuelles de mai, juin et juillet pour la saison 2007.
  • La réfection des surfaces et le manque d'éclairage totalisent 12 semaines en mai juin et juillet où 10 des 12 terrains n'étaient pas en pleine opération au cours de l'été 2007.
  • Il va sans dire que ces 3 mois sont atypiques. En temps normal l'utilisation des terrains dans ces 2 parcs serait plus élevé. Avec un achalandage normal en 2007 on aurait constaté un plus grand écart à la baisse en mai, juin et juillet 2008.
    Par exemple, mai 2008 ( un mois presque normal ) accuse une baisse de -36%.
  • En août 2008, où tous les terrains sont en opération, la baisse apparente pour l'ensemble des parcs est à -24%. On se rappelle que les abonnements avaient été coupés de moitié à cette période.
    Cependant, les chiffres d'août 2008 au Parc Lafontaine sont forts suspects puisque les 3 autres parcs démontrent le fait contraire. Une analyse plus poussée semble indiquer que les chiffres de la ligue à Lafontaine n'ont pas été comptés en 2007. Ceci porte a croire que la méthodologie de collection/compilation est inconsistante d'une année à l'autre!
 
CONCLUSION
Plusieurs résidants des deux quartiers disent avoir remarquer une diminution substantielle des tennis en 2008. Les chiffres comparatifs, même imparfaits, appuient ces témoignages.

D'autres prétendent que la baisse est le résultat d'un climat pluvieux. Une vérification auprès de Environnement Canada nous permet d'exclure la météo pour expliquer la diminution. Dans les faits, la saison 2008 fut plus belle avec 90 jours sans pluie. L'été précédent ne comptait que 80 jours.

Si on se fie uniquement aux statistiques de Verdun, les chiffres indiquent une chute de presque 5 000 participants en 2008.

Si on tient compte des 10 terrains en réfection/réparation pendant 12 semaines en 2007 (une saison anormalement basse), il est raisonnable de dire que la tarification 2008 a fait chuter la fréquentation des tennis par au moins le tiers.
À PROPOS DES TENNIS ELGAR ET LAFONTAINE
Il est intéressant de constater que l'Île-des-Soeurs comprend le quart de la population Verdunoise.
Par contre, l'Île avec seulement 12 des 26 terrains à Verdun attire 57% de toutes les fréquentations sur l'ensemble du territoire.

INDICE DE POPULARITÉ
Afin de mesurer la popularité du tennis en tenant compte des (P)articipants, de la (p)opulation et du nombre de (t)errains dans chacun des quartiers on utilise un (i)ndice = P/p/t x 1 000
Si on examine les statistiques normalisées de 2007:

Quartier Participants
P
Population
p
Terrains
t
Indice
i
Île-des-Sœurs 12 616 16 000 12 66
Terre ferme 9 479 48 000 10 20
L'indice de popularité à l'Île (66) est plus de trois fois celui de la terre ferme (20). En effet, les insulaires aiment bien le tennis!


REVENUS DES TENNIS
TOTAL 2008 42 495 $
TOTAL 2007 10 014 $
  =======
REVENUS SUPPLÉMENTAIRES 2008 32 481 $
 
REVENUS PAR QUARTIER 2008
Terre ferme Île-des-Sœurs
14 452 $ 28 043 $
34 % 66 %
Deux tiers des revenus du tennis proviennent du quartier Île-des-Sœurs.
 
Bernard Tessier le 14 novembre 2008

Entente payante... pour le Club de tennis ÎDS - le 26 mai 2008

Lors de la dernière réunion du conseil de Ville de Verdun, nous avons exigé une copie de l'entente entre la Ville et le Club de tennis de l'Île-des-Soeurs relativement aux programmes de tennis de la Ville pour la saison 2008.

Le Club paie 3 $/heure

Or, nous nous sommes rapidement rendu compte que le scepticisme que nous avions ralativement à cette entente était justifié. En effet, selon cette entente, le Club de tennis de l'Île-des-Soeurs paie 3$ l'heure pour les terrains qu'il utilise pour ces programmes. Est-il nécessaire ici de préciser, que Verdun exige 5$ l'heure de l'amateur de tennis, citoyen ordinaire !

Un terrain rapporte 120 $/heure

Comme l'indique le répertoire des activités de Verdun et de la brochure publicitaire du Club de tennis Île-des-Soeurs, en tenant compte des tarifs, sommes qui lui seront versées entièrement pour dispenser de ces programmes, un rapide calcul démontre qu'un terrain rapportera au Club de Tennis Île-des-Soeurs environ 120$ l'heure, alors qu'il lui en coûtera 3 $ l'heure.

La saison jusquà 200 000 $

Ainsi, à la fin de la saison, le Club de tennis Île-des-Soeurs empochera environ 200,000 $ alors qu'il déboursera un peu moins de 5,000 $ pour la location des terrains ! Et, c'est sans compter que l'entente prévoit qu'en cas de pluie ou de mauvais temps, Verdun, qui reçoit 3$ l'heure pour ses terrains, devra payer 9$ l'heure pour les terrains du Club privé ! De plus, le Club de tennis Île-des-Soeurs pourra utiliser gratuitement, la piscine du parc Lafontaine et autres services du plateau sport! Autre précision, il en coûte 25$ au citoyen ordinaire pour l'utilisation de la piscine !

Nous n'avons jamais dit non à une tarification raisonnable mais nous continuons à refuser la tarification horaire et forfaitaire inéquitable, injustifiée et arbitraire de l'équipe Trudel et nous allons continuer le combat pour lui faire entendre raison et lui faire comprendre que ses représentants doivent être à l'écoute des contribuables et de la population verdunoise en général.

Gilles Pétel,
Pour le Comité tennis
Expédié au Magazine et Le Messager de Verdun pour publication

Coût inacceptable pour le tennis - le 21 avril 2008

En annonçant un montant forfaitaire de 100 $ que devraient assumer les amateurs de tennis cette saison pour jouer dans les parcs publics de l'arrondissement, les élus de Verdun, avec le maire Claude Trudel en tête, n'ont témoigné aucun respect pour une bonne partie des électeurs et des signataires (plus de 2 000 en deux jours) d'une pétition qui s'opposait à une tarification horaire pour les usagers des courts de tennis publics. Cette somme est inacceptable.

De plus, le conseil municipal se place en pleine contradiction avec les politiques d'incitation à la pratique du sport et d'activités physiques pour le bien-être des citoyens. Et les raisons évoquées pour justifier cette somme ne tiennent pas la route, tout en faisant la preuve de la mauvaise gestion administrative de nos élus. Ainsi, à Rivière des Prairies, Pointe aux Trembles, St-Léonard, Dorval, Montréal-Nord, Pierrefonds, Roxboro et Pointe-Claire pour ne nommer que ces villes, le tennis est gratuit. Et, dans la plupart des autres municipalités environnantes, le coût excède rarement 45 $ pour les adultes.

Calculs délirants

Et les calculs pour ramener cette somme à un coût horaire, sont truffés d'inexactitudes et relèvent du « delirium tremens ». Des chiffres basés sur un minimum de huit heures de pratique par semaine sont irrationnels et loufoques. Ils ne tiennent pas compte entre autres, du facteur température et du temps de jeux dont dispose l'amateur. En effet, un amateur de tennis qui travaille 35 à 40 heures par semaine pour gagner sa croûte, devrait joueur au moins une heure tous les soirs de la semaine et trois heures en fin de semaine pour atteindre le chiffre qui sert de calcul à la Ville de Verdun ! Quand à l'entretien des courts, les autorités fabulent. Un court en asphalte comme ceux de Verdun ne demande qu'un arrosage au printemps et quelques autres pendant la saison. Et, à ce que je sache, il n'y a pas eu d'arrosage au cours de la saison l'été dernier !

Mobilisation

Alors, je demande non seulement aux amateurs de tennis, mais à tous les citoyens de Verdun, de se mobiliser pour faire comprendre que nous n'accepterons pas de tarifs abusifs pour les services et plus particulièrement ceux liés à l'activité physique ou culturelle. Il faut s'opposer aux décisions scabreuses du maire Trudel et ses sbires du conseil municipal. Comme dirait l'humoriste... ils se comportent comme une éolienne. Ils tournent en rond, brassent du vent et on a hâte qu'ils fassent de l'air.

Gilles Pétel,
Pour le Comité tennis

À la population de Verdun - le 17 décembre 2007

Je veux faire savoir à tous ceux et celles qui luttent contre la tarification horaire pour les services loisirs et sport à Verdun, et particulièrement pour le tennis, que grâce à votre solidarité, nous avons réussi à faire reculer la Ville de Verdun. En effet, lors de la dernière séance régulière du conseil, le pro-maire, André Savard, a fait savoir que « la tarification horaire serait votée, sauf pour le tennis », a-t-il déclaré. M. Savard a précisé que les élus allaient travailler à une autre solution pour trouver de nouvelles sources de financement. Or, cela ne veut pas dire qu'il n'y aura pas de frais pour le tennis en 2008. Et nous n'avons jamais prétendu ne pas vouloir en assumer. Notre non catégorique s'applique à la tarification horaire. Alors, il faudra continuer d'exercer beaucoup de vigilance quant aux frais qui seront exigés. Comme les accomodements... ils devront être raisonnables.

En sortant de la salle du conseil, Claude Beaulac et moi se réjouissaient de cette bonne nouvelle. Mais, la lutte n'est pas terminée. Et nous aurons besoins de vous tous pour faire comprendre aux élus municipaux de Verdun que la tarification horaire n'est pas justifiable. Et Ahuntsic-Cartierville, qui se compare à Verdun à bien des égards, l'a compris.

Quant au jeune homme qui a exprimé son mépris pour une pétition de 2,000 signatures lors de la même séance du conseil, il n'a fait qu'affirmé son ignorance et son inexpérience. Il n'a visiblement aucune idée de la portée d'une telle pétition. Elle s'est déroulée en 2 jours seulement et il n'y a pas eu de porte à porte. Je veux juste faire savoir à ce jeune homme que pour toute la province, la ministre Line Beauchamp a parlé de l'importance d'une pétition de 20,000 noms qui s'est déroulée pendant 6 mois, pour décréter un Avis de Réserve afin de protéger l'Île Charron de développement commercial résidentiel. De plus, les sondages réalisés sur ce site internet et qui n'ont rien à voir avec la pétition, indique que plus de 90 % des répondants, s'opposent à la tarification horaire.

Gilles Pétel,
Pour le Comité de lutte contre la tarification horaire

assnat

COMMUNIQUÉ 26 novembre 2007
M. Henri-François Gautrin, Député de Verdun, s'intéresse à notre cause:

« J'aimerai connaître les solutions
que vous préconisez »

m-a beaudoin

COMMUNIQUÉ 1er novembre 2007
Selon la mairesse Marie-Andrée Beaudoin, l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville abolira complètement les tarifs des terrains de tennis en 2008... et plus encore.

Lire comment elle s'y prend


23 octobre 2007
Compte rendu de la réunion du comité contre la tarification des tennis

j barcelo

COMMUNIQUÉ 23 octobre 2007 22:50
Mme. Juliette Barcelo, présidente de l'Association des propriétaires et résidants de L'Île-des-Soeurs a confirmé à l'auteur de ces lignes que l'APRIDS appuie le comité contre la tarification horaire des tennis.

Bernard Tessier


N'oubliez pas les commentaires de lecteurs à la fin de ces articles.

Magazine   Messager
5 jun 2008 Le conseil modifie la tarification pour le tennis
29 mai 2008 Autre controverse sur les terrains de tennis
26 mai 2008 Tarifs pour jouer au tennis: une décision financière
19 mai 2008 No special fees for seniors? Tennis in public parks
16 mai 2008 La Parole du Maire Trudel
26 avr 2008 La tarification sera maintenue, sauf pour les aînés
6 avr 2008 Du tennis sans frais sera offert aux jeunes
30 mar 2008 Tennis : les tarifs seront adoptés le 1er avril
30 jan 2008 Les jeunes à L'Île-des-Soeurs
13 déc 2007 2000 signatures contre la tarification horaire
15 nov 2007 Tennis libre ou utilisateur payeur ?
31 oct 2007 Le comité contre la tarification horaire poursuit ses pressions
31 oct 2007 Les élus de l'arrondissement ne reculeront pas, affirme Claude Trudel
25 oct 2007 Des précisions sur les tarifs pour le tennis
17 oct 2007 Et les revenus supplémentaires ?
16 oct 2007 Des amateurs de tennis s'objectent à la tarification horaire
13 oct 2007 Verdun imposera une taxe spéciale d'arrondissement de 0,0210$ par 100$ d'évaluation

La Presse

Un article paru dans La Presse,
par Éric Clément

9 novembre 2007

Des tarifs qui font mal à Verdun


Le Devoir

Pour mieux comprendre comment
on arrive à tarifier le tennis.

Une analyse économique des fusions forcées - Ni productives, ni plus concurrentielles, ni équitables

« Selon la théorie économique, la fusion des communautés locales compromet l'équilibre efficace résultant de la concurrence entre les municipalités. Les expériences vécues ailleurs le confirment et toutes les publications scientifiques dénoncent les effets pervers des fusions forcées: hausse de coûts, baisse de qualité, désengagement des bénévoles, déficit démocratique et hausse de taxes sont les plus fréquemment évoqués. »

accueil