projet centre sportif aprids Ile-des-Soeurs

Projet de Centre sportif écologique

Été 2008

patinage

C'est au printemps 2008 que l'idée d'un centre sportif à L'île-des-Sœurs a germé au conseil d'administration présidée par Juliette Barcelo. L'Association cherchait à procurer aux jeunes et aux aînés de l'île des installations qui leur manquaient.

Le centre devait comprendre :

  • deux glaces intérieures convertibles en terrain de soccer ou autre
  • deux piscines intérieures
  • une salle multifonctionnelle (basketball, aérobie, spectacles, danse)
  • des locaux de réunion ou activités de loisir (yoga, bridge, etc.)
  • quelques bureaux
  • un restaurant
  • un bar
  • quatre terrains extérieurs de tennis en terre battue

Pierre-G. Jobin et Geneviève Filion, rejoints par Bernard Tessier, ont monté un dossier étoffé, incluant maquette, données comparatives avec d'autres centres sportifs et estimation du coût de construction.

Automne 2008 et hiver 2009 - Démarches, recherches et révision du projet

Le projet continua d'être perfectionné. Il fut présenté au député Henri-François Gautrin et à M. Samuel Gewurtz, président de Proment, pour obtenir leur soutien.

L'APRIDS débuta à l'automne une série de rencontres avec le maire de Verdun, M. Claude Trudel, dans le but de le convaincre de prendre en charge le projet.


terrain

Le terrain

Outre le financement, la principale difficulté était de trouver un terrain libre capable de recevoir un tel bâtiment.

Monsieur Bernard Tessier de l'APRIDS a rencontré Monsieur Dany Tremblay, directeur de l'urbanisme et ce dernier finit par en trouver un au parc Archambault, terrain appartenant à Verdun d'une superficie de 186 000 pieds carrés et capable d'accueillir un bâtiment un peu moins grand que celui envisagé initialement.


natation

Un projet vert

Le maire ayant annoncé l'aménagement d'une maison des générations dans l'ancienne station-service Esso, l'APRIDS supprima de son projet les éléments destinés aux aînés. Elle a révisé son projet en incorporant la certification « LEED or ». Le 20 février 2009, un nouveau plan, moins grand, a été présenté aux autorités de Verdun (voir À propos du Centre sportif écologique ci-dessous)


Printemps 2009 - Piscine Elgar

Le maire Trudel annonça que la piscine d'été du Centre Elgar serait transformée en piscine quatre-saisons, faisant partie d'un Centre aquatique à deux pavillons, l'un sur l'île de Montréal et l'autre à l'île, dès que le financement nécessaire serait obtenu. Ce projet, estimé par Verdun à 7 millions $, doit être réalisé en 2010 et 2011. Le maire a convenu avec l'Association qu'elle sera consultée sur le design de cette transformation de la piscine du Centre Elgar et que le projet de Centre aquatique à deux pavillons visera également la certification LEED.

natation

Avec cette annonce d'une piscine intérieure se réalise l'un des éléments inclus dans le projet initial de centre sportif mis de l'avant par l'APRIDS. Selon le maire, la localisation de cette piscine au Centre Elgar est meilleure que celle du parc Archambault, parce que plus centrale et donc plus accessible.


Octobre 2009 - Un accueil positif

Le 7 octobre, lors de l'assemblée publique des candidats à la mairie, organisée par l'APRIDS, en réponse à la question suivante :

Afin de fournir des services sportifs qui manquent cruellement à l'île, vous engagez-vous à adopter une résolution du Conseil d'arrondissement dans les six mois de l'élection pour:

Développer et mener à terme, incluant la planification financière et la recherche de financement, le projet de l'APRIDS d'un centre sportif rassembleur comprenant, entre autres, une patinoire/terrain de sport intérieur et quatre terrains extérieurs de tennis en terre battue, au parc Archambault ou ailleurs à l'île ?

tennis terre battue

M. Claude Trudel déclara que, s'il était réélu, il serait « très ouvert » au projet d'un centre sportif mis de l'avant par l'Association, mais qu'il voudrait d'abord compléter les projets présentement en cours (Centre aquatique, Maison des générations, salle de spectacle sur l'île de Montréal) avant d'entreprendre des études (faisabilité, etc.) en vue d'un centre sportif.

La composante tennis de notre projet a bien résonnée avec l'équipe Tremblay-Trudel. Le 14 octobre 2009, sur le site web d'Union Montréal, la réponse fut la suivante :

« Nous nous engageons cependant à examiner rapidement la possibilité d'aménager des terrains extérieurs de tennis en terre battue. »

source : Les questions de l'APRIDS - Les réponses de l'équipe Tremblay-Trudel


futur centre sportif

L'avenir

Malgré la construction d'un gymnase polyvalent à l'école de l'île, la future piscine quatre-saison et la future Maison des générations, l'APRIDS continuera de faire la promotion d'un centre sportif approprié pour L'Île-des-Sœurs.


sep


À propos du Centre sportif écologique

Sensible au développement durable, la préservation du caractère champêtre de l'île et la fragilité de ses milieux verts, l'APRIDS propose un centre sportif ayant une signature architecturale distinctive, contemporaine et certifiée LEED or.

Un projet convivial et rassembleur

Il s'agit d'un complexe convivial et rassembleur avec un aménagement paysager donnant accès au lac des Battures. On y trouve une piscine* intérieure ouvrant sur un patio extérieur au sol, quatre tennis extérieurs sur terre battue, une glace, quelques salles de réunion ou d'activités. Au deuxième, se trouvent un restaurant casse-croûte, un bar avec vue sur la patinoire et une terrasse extérieure de 365 pieds offrant une vue exceptionnelle surplombant le lac et les tennis.

* On envisage maintenant la possibilité d'aménager des locaux pour répondre aux besoins des nombreuses personnes qui fréquentent les pistes cyclables, les jardins communautaires et les terrains de soccer situés juste à côté: casiers pour entreposer des outils, vestiaires pour les jeunes, salle de repos, toilettes, halte cycliste, bref, une multitude d'usages possibles incluant une autre plateforme sportive.

Ce complexe occupe 53 000 pieds carrés s'élevant sur deux étages. La proximité des sentiers pédestres et les pistes cyclables favorisent les déplacements actifs soit, la marche et le vélo.


Un projet abordable

Le bâtiment est situé sur un terrain de 186 000 pieds carrés appartenant (déjà) à l'arrondissement de Verdun. Il n'y a aucune dépense pour l'achat d'un terrain. De plus, 71 % de l'espace naturel demeure intact pour fins de parcs dont l'extension des sentiers pédestres et les pistes cyclables, les aires de jeux, l'aire de pique-nique, les aires de repos et le patio tout en préservant la pérennité de la biodiversité.


Un projet vert

Le bâtiment est certifié « LEED or » destiné aux constructions canadiennes. Ainsi, on réalise un véritable développement durable qui est écologiquement responsable tout en limitant au plus strict minimum l'impact sur notre patrimoine environnemental.

Cette certification provient d'un système de standardisation de bâtiments à très haute qualité environnementale. Les architectes et ingénieurs doivent mettre en place des mesures et systèmes visant à optimiser les rendements énergétiques et l'utilisation de l'eau.

Fait important, la certification LEED permet de réduire substantiellement les Gaz à Effet de Serre (GES). En ce sens, le projet proposé par l'APRIDS vise deux objectifs :

50 % en économies d'énergie

  • Puits géothermiques assurant 80 % des besoins en chauffage et en climatisation/refrigération
  • Un toit vert (végétalisé) pour réduire les îlots de chaleur
  • Capteurs solaires amovibles
  • Systèmes de récupération de chaleur
  • Ample fenestration à haut rendement énergétique
  • Éclairage performant peu énergivore
  • Contrôle automatisé de l'environnement interne

30 % moins d'eau utilisée

  • Bassins de rétention pour capter l'eau de toiture et du site
  • Recyclage des eaux grises pour les toilettes et les urinoirs
  • Robinets, douches et toilettes à débit réduit
  • Aménagement paysager de façon à réduire au maximum l'irrigation
  • Choix de végétaux nécessitant peu d'eau

De plus, pendant les travaux de construction, on assure la saine gestion écologique touchant entre autres :

  • les déchets produits (minimisés ou réutilisés)
  • le contrôle des eaux de ruissellement
  • la préservation des arbres et la flore indigène
  • la récupération du sol excavé pour l'aménagement paysager
  • la qualité de l'air (poussière)

Un projet bien mérité

Situé sur un site enchanteur, l'architecture esthétique mais peu intrusive du centre sportif alliée à un aménagement certifié vert s'harmonise avec la forêt, le lac, le terrain de soccer, le golf écologique, les jardins communautaires, les pistes cyclables et les sentiers pédestres. Un site récréatif unique digne des standards élevées de ses citoyens.


sep

Esquisses et graphiques du projet


conception artistique

Conception artistique (février 2009)


Esquisse en plan Aménagement paysager

Aménagement paysager (février 2009)


Emplacement du site

Emplacement du site (février 2009)

  w3c